Volleyweb

L'actualité du volley-ball français et international en ligne.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 earvin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
la pieuvre

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 61

MessageSujet: Re: earvin    Mer 20 Avr - 13:25

elpolako a écrit:
http://www.lequipe.fr/Volley-ball/Actualites/L-incroyable-tentative-de-sauvetage-d-earvin-ngapeth/651226

On en parle?
Heureusement qu'il n'a pas abimé la table cheers

Il aurait encore eu un procès Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elpolako



Messages : 965
Date d'inscription : 26/03/2015

MessageSujet: Re: earvin    Mer 20 Avr - 14:15

Oui non mais parce que parler de ces poursuites judiciaires etc on sait le faire, mais de ces actions sur le terrain beaucoup moins..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elpolako



Messages : 965
Date d'inscription : 26/03/2015

MessageSujet: Re: earvin    Lun 25 Avr - 10:26

Vu sur la page Facebook "team Yavbou"... le légo de Ngapeth sous les couleurs de Modène Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la pieuvre

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 61

MessageSujet: Re: earvin    Lun 25 Avr - 13:07

elpolako a écrit:
Vu sur la page Facebook "team Yavbou"... le légo de Ngapeth sous les couleurs de Modène Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spectateur

avatar

Messages : 5323
Date d'inscription : 29/10/2012
Localisation : Loire Atlantique

MessageSujet: Re: earvin    Mar 28 Fév - 8:47

je l'avais loupé Shocked naissance d'un leader ?

Earvin Ngapeth, la star des Bleus, appelle les champions d'Europe à faire évoluer leur mode de fonctionnement dès cet été pour continuer à gagner.

Partager sur Facebook Tweeter Google+ [size=30]376[/size] partages

«Ne pas oublier que c'est un sport où la notion de plaisir est importante.» (Pierre Lahalle/L'Équipe)

Il avait des choses à dire. Lundi, lors d'un passage éclair à Paris, Earvin Ngapeth (26 ans) a effectué un petit crochet par L'Équipe. Outre sa saison avec Modène, la star des Bleus a surtout évoqué l'été à venir avec l'équipe de France. Entre la qualification au Mondial 2018 en mai, la Ligue mondiale en juin, l'Euro polonais en août et la Grand Champions Cup japonaise en septembre, les rendez-vous ne manqueront pas.
Vidéo Ngapeth assomme un adversaire en plein match
«Les attaques en arrière, c'est bossé, hein !»
«En Ligue des champions, tout va bien. Avec Modène, vous êtes en tête de votre groupe (5 matches, 5 victoires), déjà qualifié pour les play-offs. En Championnat, en revanche, c'est un peu plus compliqué (19 victoires, 5 défaites)...
On a réalisé un gros début de saison avec beaucoup d'euphorie autour de l'équipe. Cela nous a d'abord beaucoup poussé. Au fur et à mesure, c'est devenu plus compliqué. On a raté le premier objectif qui était la Coupe d'Italie, alors qu'on avait le match en mains en demi-finales (défaite 3-2 contre Trente). Depuis, on traverse une période un peu plus difficile. On a changé d'entraîneur (Roberto Piazza est parti, remplacé par son ex adjoint Lorenzo Tubertini) et on a laissé filer pas mal de points en route en Série A. Mais on reste quatrièmes, c'est une bonne place avant le début des play-offs. On a une bonne équipe, qui n'a peut-être pas le même rendement que l'année dernière mais qui peut jouer à un rythme très élevé. Il faut juste relâcher un peu la pression. Et ne pas oublier que c'est un sport où la notion de plaisir est importante.

Vous sortez d'une dernière saison où vous avez tout gagné en Italie. Les attentes sont devenues plus lourdes à supporter ?
Je ne sais pas. Il y avait déjà beaucoup d'attentes autour de nous l'an passé ! Mais entre-temps, nous avons perdu deux gros leaders (les Brésiliens champions olympiques) Lucas et Bruno et ce n'est pas facile. Mais on ne lâche rien, on continue à bosser.

Si Modène va un peu moins bien, ce n'est pas vraiment votre cas : vous continuez à enchaîner les matches énormes et surtout les points hallucinants... C'est une respiration dans ce contexte ? Ou c'est devenu une obligation ?
Il y a un peu de tout. Il y a le fait de faire le show car j'aime ça. Ces gestes sont devenus aussi assez banals pour moi car je les travaille beaucoup à l'entraînement. Les attaques en arrière, c'est bossé, hein ! Cela ne marche pas comme ça en un claquement de doigt. Si le je fais en match, cela doit être efficace. En plus, cela me relâche moi et les autres. J'espère que ces actions spectaculaires, dos au filet, décoince les autres et que cela donne, aussi, aux plus jeunes l'envie de jouer au volley.
PUBLICITÉ

«Le but, c'est une médaille à Tokyo»
Vous vous sentez l'âme d'un ambassadeur ?
De plus en plus en fait ! (Il se marre) Il y a de cela deux mois, tout le secteur jeunes d'Avignon est venu disputer le plus grand tournoi d'Europe à Modène. Avec Kévin (Le Roux, son coéquipier), on leur a fait une surprise en allant les accueillir à l'hôtel. Cela a été un kiff d'aller les voir... et d'entendre tous les gamins nous dire qu'on les faisait rêver. C'était un moment magique.

Le kiff, c'est aussi de faire rêver avec l'équipe de France. Qui aura cet été un programme plus chargé que jamais avec notamment la défense de son titre européen.
Et l'appétit est là ! Même si physiquement et mentalement, c'est dur, quand même. On est le seul sport à avoir quatre compétitions (qualification au Mondial 2018, Ligue mondiale, Euro et Grand Champions Cup) dans un même été... On a le sentiment de ne jamais s'arrêter, de ne pas pouvoir relâcher la pression car on enchaîne direct entre club et sélection. Mais on va voir une bonne grosse réunion quand on va se retrouver tous ensemble.

Le débriefing des Jeux, achevés par une élimination avant les quarts de finale, n'a pas été fait ?
Non. Il faut qu'on le fasse dès le début du premier stage. Pour parler des choses positives comme négatives d'ailleurs avant de repartir motivés comme des fous. Le but, c'est une médaille à Tokyo en 2020, qui sera la fin de ce nouveau cycle. On le sait maintenant encore davantage avec la claque de Rio, c'est vraiment cela la finalité : une médaille aux JO.

«J'ai compris que j'avais une place à prendre dans le vestiaire»
En quoi l'équipe de France, championne d'Europe, doit-elle progresser ?
Dans plein de domaines. En fait, ce qui a fait notre force a aussi, paradoxalement, fait notre faiblesse. Staff et joueurs compris, on se voulait tellement de bien, on aimait tellement vivre ensemble qu'au bout d'un moment, on ne se disait plus les choses.

Vous ne vous disiez plus les choses qui fâchent ?
Nous n'en avons jamais vraiment eu besoin, finalement. Au tout début, tout allait sur des roulettes. Mais, quand cela a fonctionné moins bien, comme aux Jeux, c'est à ce moment-là qu'il aurait fallu se dire les choses. Tout le monde doit se responsabiliser. On est potes, on s'adore, on veut gagner ensemble mais on doit se donner encore plus les moyens de nos ambitions. Si on doit se gueuler dessus, il faut le faire. Les Brésiliens à l'entraînement, ils sont prêts à se mettre sur la gueule pour un plongeon pas fait ! On doit s'y mettre pour progresser encore plus comme équipe et comme groupe. On ne doit pas avoir peur de se rentrer dedans ! Car la finalité, c'est de gagner ensemble.

Ne devez-vous pas, également, vous affirmer encore davantage comme le patron sur ce nouveau cycle ?
C'est surtout en dehors du terrain que je dois prendre plus de place. Ce n'est pas ma nature mais j'essaie de bosser là-dessus, surtout à Modène où je suis obligé de le faire. C'est quelque chose qu'on m'a déjà demandé en équipe de France mais je ne me sentais pas trop. Je n'en ressentais pas le besoin. Aujourd'hui, j'ai compris que j'avais une place à prendre dans le vestiaire. Cela ne peut me faire que du bien et au groupe, aussi.»
Guillaume Degoulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: earvin    

Revenir en haut Aller en bas
 
earvin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les Français de l'étranger
» Euro 2015 Masculins
» Salaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Volleyweb :: Volley-Ball :: Équipe de France & Le volley international-
Sauter vers: